Calendrier d'événements à caractère culturel russe en Belgique
Календарь мероприятий, связанных с русской культурой в Бельгии
Agenda van gebeurtenissen met Russisch cultureel karakter in België

Recueil d'annonces d'événements fournie à titre indicatif!
Nous vous souhaitons d'y trouver les renseignements que vous recherchez et demandons votre indulgence pour toute erreur, inexactitude ou omission au niveau des renseignements publiés.
Pour toute modification/addition contacter par courriel  sacha underscore troiepolsky at yahoo dot fr  ou téléphone +32 (0)486 04 04 22

   

Vava Agenda/Calendar - cliquable days
Janvier   previous arrow   2020   next arrow
Dim
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
Décembre previous icon
Courant
next icon Février

Liste

Album

Notice

Affiche
RC diaporama

Diapo
Postcard. Please add me to your mailing list
Rejoignez-nous  
[5.666 contacts]  
next arrow   array: (icoLivres), (icoArticles), (icoVidéos), (icoMailing)   Éditions [408 livres sortis de presse]
next arrow   array: (icoLivres), (icoArticles), (icoVidéos), (icoMailing)   Bibliographie [66 publications Internet ]
next arrow   array: (icoLivres), (icoArticles), (icoVidéos), (icoMailing)   Vidéographie [134 vidéos mises en ligne]
next arrow   array: (icoLivres), (icoArticles), (icoVidéos), (icoMailing)   Diffusion [108 billets envoyés aux contacts]
  ANNONCES   Enregistrements trouvés => 4 notices à la date 2020-01-22 du calendrier.
Pages : 1
    4             2    

1) 3e édition de Bridges. East of West Film Days. [2020-01-22 | 1000 Bruxelles]
2) Alexandra Demenkova. Photographie | contretype. [2020-01-22 | 1060 Bruxelles (Saint-Gilles)]
3) Russische muziek in de context van het Europese nationalisme. [2020-01-22 | 9000, Gent]
4) Swan lake. [2020-01-22 | 8000 Brugge]

1)   du mercredi 22 janvier 2020 au dimanche 26 janvier 2020
Catégorie : Films Type : Cinéma 
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar), rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles
3e édition de Bridges. East of West Film Days.
Affiche. Beaux-Arts. 3e édition de Bridges. East of West Film Days. 2020-01-22
Beaux-Arts : 3e édition de Bridges. East of West Film Days.
Cinémas des pays bordant la lisière orientale de l’Europe : Géorgie, Ukraine, Arménie, Azerbaïdjan, Moldavie et Biélorussie.
Une production Bozar cinéma. Langues: films en Vo avec sous-titres anglais
Trente ans après l’effondrement du bloc soviétique, le cinéma de ces pays s’est forgé une voix nécessaire à une reconstruction. Si ces films arrivent peu sur nos écrans, les festivals internationaux ne s’y sont pas trompés et récompensent de plus en plus de réalisateurs en provenance de ces régions.
➤ Durant 5 jours et avec une quinzaine de films, BOZAR invite le public à découvrir ce cinéma prolifique aux saveurs toutes particulières. Un panorama nécessaire pour comprendre la construction de l’identité européenne 30 ans après la chute du Mur.
L’Ukraine et la Géorgie, bien représentés dans Bridges avec respectivement quatre et cinq films, continuent de raconter la guerre et de questionner les contours des frontières. Atlantis du réalisateur ukrainien Valentyn Vasyanovych (producteur de The Tribe) fera l’ouverture du Festival. Ce film d’anticipation, récompensé par le Best Film Award à la section Orizzonti de Venise déroule son histoire en 2025 à l’Est de l’Ukraine et dénonce les marques indélébiles laissées par la guerre sur l’écologie du pays. Volcano, premier film de fiction du documentariste ukrainien Roman Bondarchuk, navigue entre absurde et réalisme pour évoquer la dure réalité du conflit armé dans le Donbass. Shindisi de Dito Tsintsadze, film de clôture du Festival, revient sur la bataille entre Russes et Georgiens dans le petit village de Shindisi, qui a ôté la vie à 17 soldats géorgiens.

➤ Pointons également ce thriller haletant multi récompensé à la section Orizzonti du Festival de Venise : The Criminal Man du géorgien Dmitry Mamuliya raconte la naissance d’un tueur en série et la route sinueuse au cœur de son esprit qui va le mener de témoin de meurtre à meurtrier lui-même. Présenté tout récemment à l’IDFA, Bridges montrera également le documentaire tant attendu A Tunnel de Nino Orjonikidze et Vano Arsenishvili - une précieuse observation de l'absurdité et du choc culturel en pleine évolution en Géorgie.

➤ D’autres films nous plongent au cœur de sphères plus intimes et sociétales : Vadym Ilkov avec son documentaire My Father Is My Mother's Brother (Ukraine) réalise un portrait de famille bouleversant, révélant les liens qui unissent un artiste underground à sa nièce qu’il se retrouve seul à élever. Negative numbers de Uta Beria (Géorgie) raconte l’histoire de deux joueurs professionnels de rugby qui se mettent au défi d’entraîner des jeunes dans un centre de détention au centre de Tbilissi.

➤ Des courts et moyens métrages en provenance de Géorgie, Moldavie et Biélorussie trouveront une place de choix dans cette 3e édition. Ces films portés avec fougue par de jeunes réalisateurs ont en commun d’explorer de nouvelles narrations audiovisuelles et d’oser apporter leurs voix aux ombres du passé. Une belle fenêtre sur la métamorphose et la reconstruction en cours dans ces régions. Les quatre courts de la sélection géorgienne explorent une Géorgie en quête de nouvelles valeurs, loin de la tradition.

➤ La jeune génération biélorusse représentée par deux films - II de Vlada Senkova et Sasha's Hell de Nikita Lavretski - n’hésite pas à faire preuve de créativité et d’audace pour produire des films d’une qualité rare, dans l’urgence, avec très peu de moyens.

➤ L’Arménie qui suite à sa révolution de velours déploie tout doucement de nouvelles structures pour relancer son industrie cinématographique présentera deux documentaires Wound et The Great Expectations, qui reviennent sur le tremblement de terre qui a détruit la ville de Gyumri en 1988.

➤ Ces pays ont une longue tradition cinématographique. Sous l’ère soviétique sont nés de grands cinéastes comme Sergey Paradjanov, Artavazd Pelechian, Lana Gogoberidze. Après le Festival de Rotterdam, ce sera au tour de BOZAR de rendre hommage à la réalisatrice arménienne Maria Saakyan, décédée prématurément en 2018 à l’âge de 37 ans. The Lighthouse a été le premier film réalisé par une femme en Arménie depuis la création de son industrie cinématographique. Kira Muratova, légende vivante tout en étant une des réalisatrices les plus marginalisées de l’époque soviétique recevra également les honneurs de BOZAR avec la projection de son film Brief encounters, histoire classique d’un triangle amoureux.

➤ BRIDGES a lancé en 2019 le BRIDGES INDUSTRY DAY qui entend mieux faire comprendre les perspectives de coopération et les modes de production dans les pays d’Europe de l’Est. Pour cette édition, le BRIDGES INDUSTRY DAY invitera pour une table-ronde huit producteurs avec des projets en cours de développement afin de mettre en lumière leurs stratégies de production et de présenter leur histoire. Tous ces projets seront à la recherche de partenaires européens de coproduction. L’événement s’adresse principalement aux représentants belges du secteur et entend renforcer la collaboration avec les producteurs des pays ciblés.

Tickets : Pass € 15, Film d’ouverture : € 8 - 6, Projections : € 6


Pages : 1
Interactivité : Commentaires → consultation / signature  | Enquête → besoins des contacts | Bordereau → notice (réservé) | inscription | Liens → agendas similaires